JODO

Élevez votre degré d’éveil

Développez votre énergie vitale.

JODO

Le Jodo est l'art du bâton court japonais, la longueur du jo est de (128 cm). En utilisant les deux extrémités les guerriers pouvaient effectuer des changements de positions rapides. Ce qui permettaient une plus grande polyvalence et vitesse dans son utilisation.


Comme le iaido, le cœur du Jodo se trouve dans l'amélioration continue des katas. Contrairement au iaido, la majorité des katas sont effectués en binôme en utilisant des armes en bois et en effectuant des frappes contrôlées. Au 20e siècle, le jodo a acquis deux autres formes de formation de base :


- Tandokudosa - mouvements de base exécutés seul

- Sotaidosa - mouvements de base exécutés en binôme

ZNKR JODO

La ZNKR Jodo est étudié dans le monde comme une base de pratique commune au développement du Jodo international.


L'étude des 12 Katas du Seitei  et des Kihons permettent d’acquérir une attitude corporelle et mentale. Ils sont indispensable pour présenter des grades du 1 au 8 Dan et pour évoluer en compétitions. Ils sont structurés dans un livret.

KIHON

Les kihons sont des exercices fondamentaux et essentiels à une compréhension corporelle et mentale en Jodo. Les kihons sont basés sur la manipulation du jo et du bokken, les déplacements, le rythme..


- Tandokudosa - exécutés seul

- Sotaidosa - exécutés en binôme

SHINDO MUSO RYU

Le Shindo Muso Ryu (Jodo) est en fait un système de combat complet. Car, il inclut une formation du Ko Ryu classique :


- Uchida Ryu Tanjojutsu

- Kasumi Shinto Ryu Kenjutsu

- Ikkaku Ryu Juttejutsu

- Isshin Ryu Kusarigamajutsu


Aujourd'hui, Shinto Muso Ryu représente l'école d'origine, elle intègre la formation du Jodo. Son fondateur, Muso Gonnosuke, a adapté les techniques du bâton, du Yari, du Naginata et du Sabre long pour développer un style qu'il a enseigné exclusivement au clan Kuroda à Kyushu. Ce style a été développé en réponse au duel avec le légendaire sabreur Miyamoto Musashi. Le jo est utilisé pour s'entraîner contre un tachi (sabre en bois), un kodachi (sabre en bois courte) ou les deux simultanément (nito ou deux sabres).

LES KATA (Omote)


- Tachi Otoshi

- Tsuba Wari

- Tsuki Zue

- Hissage

- Sakan

- Ukan

- Kasumi

- Monomi

- Kasa No Shita

- Ichirei

- Neya No Uchi

- Hoso Michi

Disciplines

Iaido

Jodo

Info / Actu

CNK DR

EKF

AJKF



Fédérations

FFJDA

CNKDR

EKF

AJKF

ShinBuKan Budo

LES KATA


  1 - Tsukizue

  2 - Suigetsu

  3 - Hissage

  4 - Shamen

  5 - Sakan

  6 - Monomi

  7 - KASUMI

  8 - Tachi Otoshi

  9 - Rai Uchi

10 - Saigan

11 - Midaredome

12 - Ran Ai

LES KIHON JODO


  1 - Honte Uchi

  2 - Gyakute Uchi

  3 - Hiki Otoshi

  4 - Kaeshi Tsuki

  5 - Gyakute Tsuki

  6 - Maki Otoshi

  7 - Kuri Tsuke

  8 - Kuri Hanashi

  9 - Tai Atari

10 - Tsuki Hazushi Uchi

11 - Dobarai Uchi

12 - Tai Hazushi Uchi

SHU - HA - RI

L’origine de ces 3 concepts liés à l’apprentissage, éducation remontent au théâtre Noh du 14è siècle.


SHU : peut être traduit par « suivre ». Il représente l’étape d’apprentissage pendant laquelle un novice apprend en copiant un maître ou une recette. En terme d’acquisition des connaissances, « Shu » est la première étape « apprendre une technique ».


HA : peut être traduit par « détacher ». Il représente l’étape de l’apprentissage pendant laquelle la personne apprend différents outils et techniques, soit par curiosité ou après avoir atteint les limites des techniques qu’il ou elle connaît déjà. « Ha » peut être envisagé comme une étape d’apprentissage « accumuler le techniques ».


RI : peut être traduit par « partir ». Il représente l’étape de la pratique pendant laquelle la personne agit instinctivement quelle que soit la situation, faisant quelque chose de différent à chaque fois. En terme d’acquisitions des connaissances, « Ri » correspond à « inventer et mélanger les techniques » 

ASSOCIATION SHINBUKAN BUDO  - 10, rue de Frémont - 67420 Saâles

Tél.: 06 88 13 97 08  - shinbukan.budo.iai.jo.alsace@gmail.com